Sibilla est un projet photo et vidéo né en 2017 en occasion d’une résidence artistique internationale organisée par le festival Bitume PhotoFest et la Région de Pouilles en Italie avec le but de s’interroger sur les mythes et le légendes au bord des villages marine et méditerranéenne du sud d’Italie.
 
Les artistes Francesca Loprieno (originaire des Pouilles) et Arianna Sanesi sont intervenues dans ce projet de résidence en focalisant leur attention sur l'ancienne figure de la SIBILLA (Sybille - les sibylles du monde antique étaient des prophétesses légendaires, placées dans différents endroits du bassin méditerranéen).
 
À partir d'un ancien récit oral (sans traces écrites) du sud d’Italie cette figure féminine nous apparaît comme une terre riche en saveurs, souvent contradictoires, qui passait le temps à raconter des histoires, ou à les inventer.
 
Du bassin méditerranéen, entre prédictions astrologiques, calculs sur les phases lunaires, recherche géographiques et cosmographiques, navigations et orientations, Francesca et Arianna ont amené le projet SIBILLA au-delà du territoire des Pouilles, l'étendant à d'autres endroits en Italie, en l'occurrence la Toscane (pays d'origine de Sanesi) où cette femme magique semble être appartenue à l’époque étrusque.
 
Les artistes ont orienté les recherches vers la construction d’un livre en transformation continue (comme un jeu de cartes), où les images dirigent le spectateur vers une constante réévaluation des faits, où la vérité ne veut pas se présenter et joue peut-être son air railleur et se propose à l'avenir comme une nouvelle forme visuelle.
 
Au début du 2018, les artistes ont continué leurs recherches en Toscane, ajoutant de nouvelles images au projet initial.
La recherche visuelle a également l'ambition des enquêter des territoires dans le sud de la France.
L'objectif est de clôturer une trilogie liée à l'analyse intime, territoriale et anthropologique des deux régions d'origine des artistes par rapport au nouveau territoire d'accueil (la France) où elles vivent.
 
Ce projet représente la première production en binôme avec le nom «Esprit de l’Escalier».

http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_img8383.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_sibilla003.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_sibilla008.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_sibilla014.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_img8504.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_img9276.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_img9014.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_senza-titolo-1.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_sibilla013.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_img9233.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_senza-titolo-12.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_img8445.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_sibilla001.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_img9158.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_compositsibilla.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_img8923.jpg
http://www.ariannasanesi.com/files/gimgs/62_sibilla074.jpg